Qu’est-ce que les cellules souches?

Qu’est-ce que les cellules souches?

French

Qu’est-ce que les cellules souches?

Le corps humain est composé de centaines de différentes populations de cellules, lesquelles permettent à notre corps de fonctionner correctement et ainsi, elles sont essentielles dans le maintient d’une bonne santé. Par exemple, les cellules forment nos organes et donc permettent à notre cœur de battre, notre cerveau de penser, nos reins de filtrer le sang de ses impuretés, nôtre peau de se débarrasser de ses cellules mortes et ainsi de suite. Le rôle unique des cellules souches est de fournir de nouvelles cellules à notre organisme. En ce divisant, ces cellules souches peuvent soit produire d’autres cellules souches afin d’augmenter leur population ou encore, se transformer pour produire des types de cellules spécialisées. Par exemple, les cellules souches de la peau peuvent fournir un plus grand nombre de cellules souches de la peau mais aussi se transformer en cellules qui ont une fonction bien particulière, par exemple les cellules responsables de la synthèse de la mélanine, un pigment de la peau.

Pourquoi les cellules souches sont-elles importantes pour maintenir une bonne santé?

Lors d’une blessure ou d’une maladie, nos cellules sont lésées ou tuées. À la suite de ces dégâts, les cellules souches sont activées afin de remplacer les cellules endommagées. Les cellules souches sont également impliquées dans un phénomène beaucoup plus naturel : le remplacement de vieilles cellules. Grâce à leur habilitées, les cellules souches nous permettent de maintenir un corps sain et de prévenir une vieillesse prématurée. Ces cellules souches se comporteraient, par analogie, comme une armée de médecins microscopiques.

Quels sont les différents types de cellules souches?

Il y a différentes variétés de cellules souches. Les scientifiques pensent que chacun de nos organes ont leur propre population de cellules souches. Par exemple, nos cellules sanguines sont formées à partir de cellules souches sanguines, appelées cellules hématopoïétiques. Nous savons également que des cellules souches sont présentes très tôt dans le développement humain, pendant ce que l’on appelle l’âge embryonnaire. Lorsque ces cellules souches sont extraites à partir d’embryons et cultivées en laboratoire, elles portent alors le nom de “cellules souches embryonnaires”.

Les scientifiques s’intéressent aux cellules souches embryonnaires parce que celles-ci ont pouvoir de se transformer en n’importe quelle cellule adulte et donc peuvent contribuer à la formation de tous les tissus, contrairement aux cellules souches adultes. Par exemple, les cellules souches adultes du sang ne peuvent donner naissance qu’aux cellules sanguines; par contre les cellules souches embryonnaires peuvent donner naissance à non seulement aux cellules sanguines, mais aussi aux cellules qui forment les os, la peau, le cerveau, et ainsi de suite. En fait, les cellules souches embryonnaires sont naturellement programmées pour se transformer en n’importe quelle cellule de n’importe quel organe; une habileté que les cellules souches adultes ne possèdent pas. En conséquence, les cellules souches embryonnaires ont la capacité de réparer les organes malades, alors que les cellules souches adultes en sont démunies.

Les cellules souches embryonnaires sont extraites d’embryons vieux de quelques jours, obtenus à la suite d’une fécondation in vitro (dans les tubes à essai) qui n’ont pas été utilisés par les donneurs, et par conséquent devraient être destiné à la destruction.

Qu’est-ce que les cellules souches pluripotentes induites, aussi appelées iPS cells en anglais (Induced pluripotent stem cells)?

Les cellules souches pluripotentes induites suscitent un grand intérêt dans le milieu médical et scientifique. La raison de cet engouement est dû à la capacité de ces cellules souches adultes de se transformer en plusieurs différentes populations cellulaires. En effet, leur capacité de transformation est presque comparable à celui des cellules souches embryonnaires mais sans en avoir les répercutions éthiques car ces cellules dérivent de cellules adultes et non embryonnaires. Afin d’obtenir des iPS, il suffit simplement de modifier des cellules déjà différenciées extraites de tissus appartenant aux patients qui en ont besoin. Une fois changées en cellules souches, ces dernières peuvent être transplantées à ces mêmes patients, ce qui élimine le danger de rejet immunitaire, un problème très fréquemment rencontré lors de greffes de cellules souches embryonnaires puisque ces dernières ne proviennent pas des patients qui les reçoivent.

Translated by

Amina F. Zebboudj

Nadine Wiper-Bergeron

François Marchildon

 Also see Eurostemcell piece here in French

Leave a Reply